Les Charentais à Austerlitz

SOLDATS TUÉS

 -Baudau François né en 1783 de Cognac soldat au 95ème RI mort le 23 janvier 1806 à l’hôpital de Brünn à la suite de ses blessures reçues à Austerlitz

-Bernichon Mathurin né en 1778 à Alloue, soldat au 88ème RI tué le 2 décembre 1805

-Blanchard Joseph de Condéon né en 1769 soldat au 46ème RI, tué le 2 décembre

-Bosse Joseph de Brillac né en 1767, sergent-major au 55ème RI mort des suites de ses blessures le 13 décembre 1805 à Brünn.

-Bourdache Jean né en 1771 à Saint-Quentin, soldat au 17ème RI, tué d’un coup de boulet le 2 décembre

-Broutet Pierre-Jean né  à Javrezac en 1766, soldat au 33ème RI mort à Vienne le 12 janvier 1806 de ses blessures reçues à la bataille du 2

-Charles Pierre du 16ème dragon tué le 2 décembre

-Chevrières Jacques né en 1776 à Gourville caporal au 33ème RI mort de ses blessures à l’abbaye de Raygern le 10 janvier

-Garnier Jean-Baptiste né en 1773 à Montigné, brigadier au chasseur à cheval de la garde tué

-Guignard François de Dirac, soldat au 30ème RI tué

-Lacourt François du Petit-madieu soldat au 13èmé léger disparu

-Laplante Pierre de Confolens soldat au 10ème léger tué d’un  coup de feu à 11 heures du matin

-Laurent Jean de Chenommet, soldat au 48ème RI, tué

-Mesturas Julien de Chabanais, soldat au 48ème RI mort de ses blessures le 1er juin à Vienne

-Saunier Pierre de Sainte-Marie de Chalais, soldat au 95ème RI, disparu

-Soulard Pierre de Nonac, soldat au 48ème RI tué

-Tardieux Louis de Saint-Anjeau , soldat au 48ème RI mort de ses blessures le 6 janvier à l’hôpital de Klosterneubourg

 

OFFICIERS BLESSÉS

 

-Delage Jean de Charras, capitaine au 30e RI, blessé d’un coup de feu

-Dupuy Léonard d’Alloue, chef de bataillon blessé d’un coup de feu au genou

-Faure François d’Aigre, lieutenant au 15e léger, blessé d’un coup de feu à la cheville

-Héraud Jean de Chateaubernard, lieutenant dans la garde imperiale, blessé d’un coup de feu

-Latache Etienne d’Angoulême, lieutenant au 16e dragon, blesse d’un coup de feu au bras en chargeant

 

Sources :

         I-Archives départementales de la Charente : Deux sources permettent de retrouver cette liste de noms. D’une part les extraits mortuaires envoyés au departement (plus de 15 dossiers et plus de 7 500 extraits mortuaires). Un document non coté en série R contenant la correspondance entre le préfet et les maires des communes intéressées. Il s’agit d’une enquête sur la situation familiale des soldats morts sur le champ de bataille d’Austerlitz.

         II- Service Historique de la Défense (château de Vincennes). Ont été consultés les registres matricules des corps de troupe ainsi que les dossiers de pension des officiers.

         III- Citons enfin Danielle et Bernard Quintin, Dictionnaire biographique des officiers, sous-officiers et soldats tués ou mortellement blessés à Austerlitz, Archives et culture, Paris, 298 pagesCharentais morts à Austerlitz

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×