Les Charentais à Austerlitz

SOLDATS TUÉS

 -Baudau François né en 1783 de Cognac soldat au 95ème RI mort le 23 janvier 1806 à l’hôpital de Brünn à la suite de ses blessures reçues à Austerlitz

-Bernichon Mathurin né en 1778 à Alloue, soldat au 88ème RI tué le 2 décembre 1805

-Blanchard Joseph de Condéon né en 1769 soldat au 46ème RI, tué le 2 décembre

-Bosse Joseph de Brillac né en 1767, sergent-major au 55ème RI mort des suites de ses blessures le 13 décembre 1805 à Brünn.

-Bourdache Jean né en 1771 à Saint-Quentin, soldat au 17ème RI, tué d’un coup de boulet le 2 décembre

-Broutet Pierre-Jean né  à Javrezac en 1766, soldat au 33ème RI mort à Vienne le 12 janvier 1806 de ses blessures reçues à la bataille du 2

-Charles Pierre du 16ème dragon tué le 2 décembre

-Chevrières Jacques né en 1776 à Gourville caporal au 33ème RI mort de ses blessures à l’abbaye de Raygern le 10 janvier

-Garnier Jean-Baptiste né en 1773 à Montigné, brigadier au chasseur à cheval de la garde tué

-Guignard François de Dirac, soldat au 30ème RI tué

-Lacourt François du Petit-madieu soldat au 13èmé léger disparu

-Laplante Pierre de Confolens soldat au 10ème léger tué d’un  coup de feu à 11 heures du matin

-Laurent Jean de Chenommet, soldat au 48ème RI, tué

-Mesturas Julien de Chabanais, soldat au 48ème RI mort de ses blessures le 1er juin à Vienne

-Saunier Pierre de Sainte-Marie de Chalais, soldat au 95ème RI, disparu

-Soulard Pierre de Nonac, soldat au 48ème RI tué

-Tardieux Louis de Saint-Anjeau , soldat au 48ème RI mort de ses blessures le 6 janvier à l’hôpital de Klosterneubourg

 

OFFICIERS BLESSÉS

 

-Delage Jean de Charras, capitaine au 30e RI, blessé d’un coup de feu

-Dupuy Léonard d’Alloue, chef de bataillon blessé d’un coup de feu au genou

-Faure François d’Aigre, lieutenant au 15e léger, blessé d’un coup de feu à la cheville

-Héraud Jean de Chateaubernard, lieutenant dans la garde imperiale, blessé d’un coup de feu

-Latache Etienne d’Angoulême, lieutenant au 16e dragon, blesse d’un coup de feu au bras en chargeant

 

Sources :

         I-Archives départementales de la Charente : Deux sources permettent de retrouver cette liste de noms. D’une part les extraits mortuaires envoyés au departement (plus de 15 dossiers et plus de 7 500 extraits mortuaires). Un document non coté en série R contenant la correspondance entre le préfet et les maires des communes intéressées. Il s’agit d’une enquête sur la situation familiale des soldats morts sur le champ de bataille d’Austerlitz.

         II- Service Historique de la Défense (château de Vincennes). Ont été consultés les registres matricules des corps de troupe ainsi que les dossiers de pension des officiers.

         III- Citons enfin Danielle et Bernard Quintin, Dictionnaire biographique des officiers, sous-officiers et soldats tués ou mortellement blessés à Austerlitz, Archives et culture, Paris, 298 pagesCharentais morts à Austerlitz

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site