Tombes de grognards

 

 

Cette page n'est pas encore complète. Chaque jour nous mettons de nouvelles tombes dégà recensées et retrouvées dans les cimetières charentais. On trouvera également des soldats ou des officiers natifs de la Charente dont la tombe a été retrouvée dans une autre région de France. Figurent aussi les tombes de grognards "non-charentais" de naissance mais qui élirent domicile dans ce département après 1815

paturaud3.jpg

paturaud2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Cimetière de Balzac (Charente). Tombe du capitaine Jean Paturaud (1770 Balzac-1837 Balzac). Chevalier de la légion d'honneur. Engagé en 1792, retraité en 1816. Blessé en 1813 à l'affaire de Kaliche en Russie. Pour en savoir plus Stéphane Calvet, dictionnaire biographique des officiers charentais de la Grande Armée, Paris, les Indes Savantes, La boutique de l'Histoire, 2010, p. 230-231

 

 


chabot-1-1.jpg 

Tombe du grenadier Jean Chabot mort en 1863.Titulaire d'un fusil d'honneur. Cimetière de Balzac.

chabot4-1.jpg

 


 

dscn2939.jpg 

Tombe de François Lurat (1772 Vars - 1846 Vars), lieutenant de la 72e demi-brigade d'infanterie de ligne. Cimetière de Vars (Charente). Pour en savoir plus Stéphane Calvet, dictionnaire biographique des officiers charentais de la Grande Armée, Paris, les Indes Savantes, La boutique de l'Histoire, 2010, p. 186-187

 


 

tombe-nivet-1.jpg 

Tombe du colonel François Nivet (1761 Cognac - 1829 Nersac). Blessé plusieurs fois, auteur de nombreux coups d'éclat. Officier de la Légion d'honneur, chef d'État-Major. Cimetière de Nersac (Charente). Pour en savoir plus Stéphane Calvet, dictionnaire biographique des officiers charentais de la Grande Armée, Paris, les Indes Savantes, La boutique de l'Histoire, 2010, p. 224-225

 


mouchet1.jpg 

Tombe du lieutenant-colonel François Mouchet (1777 Chasseneuil - 1836 Chasseneuil). Chevalier de la Légion d'honneur, blessé trois fois notamment lors du passage de la Bérézina, maire de Chasseneuil. Cimetière de Chasseneuil (Charente). Pour en savoir plus Stéphane Calvet, dictionnaire biographique des officiers charentais de la Grande Armée, Paris, les Indes Savantes, La boutique de l'Histoire, 2010, p. 218-220

 


 

brebion1.jpg

brebion2.jpg 

Tombe du capitaine Charles Brébion (1770 Brie La Rochefoucauld - 1829 Gond-Pontouvre), chevalier de la légion d'honneur, blessé quatre fois. Cimetière de l'Houmeau-Pontouvre. Pour en savoir plus Stéphane Calvet, dictionnaire biographique des officiers charentais de la Grande Armée, Paris, les Indes Savantes, La boutique de l'Histoire, 2010, p. 50-51

 


tombe-castaigne1.jpg 

Tombe du lieutenant-colonel Jean-Emmanuel Castaigne (1787 Bassac - 1842 Strasbourg), officier de la Légion d'honneur, chevalier de Saint-Louis, blessé deux fois. Cimetière de L'Houmeau-Pontouvre. Pour en savoir plus Stéphane Calvet, dictionnaire biographique des officiers charentais de la Grande Armée, Paris, les Indes Savantes, La boutique de l'Histoire, 2010, p. 58-59

 


 

 

dupuy-2.jpg 

Tombe du chef d'escadron Victor Dupuy (1777 Jarnac - 1851 Burie), officier de la Légion d'honneur, blessé onze fois. Cimetière de Jarnac. Pour en savoir plus Stéphane Calvet, dictionnaire biographique des officiers charentais de la Grande Armée, Paris, les Indes Savantes, La boutique de l'Histoire, 2010, p. 104-106. Lire aussi ses Souvenirs militaires. Il existe un portrait sur ce site du chef d'escadron Dupuy.

 


 

grognard.jpg

Tombe du sergent Pierre Desbordes, médaillé de Sainte-Hélène (1786 Chabanais - 1858 Chabanais). Cimetière de Chabanais.

 


 

 

laroche1.jpg 

Tombe du général de brigade François Laroche (1775 Ruffec -1823 Ruffec). Blessé au moins quatre fois, auteur de plusieurs coups d'éclat. Officier de la Légion d'honneur. Baron d'Empire. Chevalier de Saint-Louis. Cimetière de Ruffec (Charente).Pour en savoir plus Stéphane Calvet, dictionnaire biographique des officiers charentais de la Grande Armée, Paris, les Indes Savantes, La boutique de l'Histoire, 2010, p. 171-173. Il existe sur ce site un portrait de ce général

 


pinoteau-2.jpg 

Tombe du général Pierre Armand Pinoteau (1769 Ruffec -1834 Ruffec). Blessé plusieurs fois, auteur de nombreuses actions d'éclat. Chevalier de Saint-Louis, Officier de la Légion d'honneur. Cimetière de Ruffec (Charente). Pour en savoir plus Stéphane Calvet, dictionnaire biographique des officiers charentais de la Grande Armée, Paris, les Indes Savantes, La boutique de l'Histoire, 2010, p. 240-243. Il existe sur ce site un portrait de ce personnage.

 


gignac4.jpg

Tombe du capitaine Louis Noel Gignac (1773 Marthon - 1835 Champniers). Blessé plusieurs fois, une action d'éclat. Chevalier de la Légion d'honneur. Cimetière de Champniers (Charente). Pour en savoir plus Stéphane Calvet, dictionnaire biographique des officiers charentais de la Grande Armée, Paris, les Indes Savantes, La boutique de l'Histoire, 2010, p. 137

 

 


dscn3057-1.jpg 

Tombe du lieutenant Philippe Poumeau (1775 Beaulieu-sur-Sonnette - 1863 Beaulieu-sur-Sonnette). Blessé deux fois. Cimetière de Beaulieu-sur-Sonnette (Charente). Pour en savoir plus Stéphane Calvet, dictionnaire biographique des officiers charentais de la Grande Armée, Paris, les Indes Savantes, La boutique de l'Histoire, 2010, p. 249-250

 


 

 

pict1594.jpg

Tombe du capitaine Jean-Baptiste Hypolite Prévost-Maisonnais (1790 Saint-Germain de Confolens - 1854 Availles-Limousine). Chevalier de la Légion d'honneur. Blessé deux fois. Cimetière d'Availles-Limousine (Vienne). Pour en savoir plus Stéphane Calvet, dictionnaire biographique des officiers charentais de la Grande Armée, Paris, les Indes Savantes, La boutique de l'Histoire, 2010, p. 254-255

 


avril-1-1.jpg

Tombe du capitaine Philippe Ferdinand Avril de Grégueil (1789 La Rochefoucauld - 1862 Condac). Chevalier de la Légion d'honneur. Prisonnier à Cabréra. Cimetière de Condac (Charente). Pour en savoir plus Stéphane Calvet, dictionnaire biographique des officiers charentais de la Grande Armée, Paris, les Indes Savantes, La boutique de l'Histoire, 2010, p. 17-18

 



dumas-champvallier.jpg


Tombe du sous-lieutenant Louis-Alexandre Dumas de Champvallier (1788 Cellefrouin - 1854 Cellefrouin). Prisonnier en Angleterre. Cimetière de Cellefrouin(Charente). Pour en savoir plus Stéphane Calvet, dictionnaire biographique des officiers charentais de la Grande Armée, Paris, les Indes Savantes, La boutique de l'Histoire, 2010, p. 100-101

 



pougeard.jpg

Tombe du général Pougeard-Dulimbert Jean Joseph (1786 Confolens - 1848 Limoges). Général de gendarmerie, député, commandeur de la Légion d'honneur. Blessé à Wagram. Cimetière de Limoges (Haute-Vienne). Pour en savoir plus Stéphane Calvet, dictionnaire biographique des officiers charentais de la Grande Armée, Paris, les Indes Savantes, La boutique de l'Histoire, 2010, p. 248-249

 



pict1579.jpg

Tombe du chef de bataillon François Pressac (1774 Saint-Germain-de-Confolens -1861Saint-Germain-de-Confolens). Officier de la Légion d'honneur, médaillé de Sainte-Hélène.Blessé à Iéna, à Eylau et à Badajoz. IL a été blessé une 4e fois lors d'un combat secondaire en Espagne en 1809. Cimetière de Saint-Germain-de-Confolens (Charente). Pour en savoir plus Stéphane Calvet, dictionnaire biographique des officiers charentais de la Grande Armée, Paris, les Indes Savantes, La boutique de l'Histoire, 2010, p. 253

 



pict1581.jpg

Tombe du chef d'escadron Jean-Baptiste Pressac, frère du précédent (1777 Saint-Germain-de-Confolens- 1860 Saint-Germain-de-Confolens). Officier de la Légion d'honneur, chevalier de Saint-Louis, médaillé de Sainte-Hélène. Blessé à plusieurs reprises dont en Italie en 1797, en Égypte en 1798, en Allemagne en 1805, à Heilsberg en 1807. Pour en savoir plus Stéphane Calvet, dictionnaire biographique des officiers charentais de la Grande Armée, Paris, les Indes Savantes, La boutique de l'Histoire, 2010, p. 253-254

 



pict0171.jpg


Tombe du lieutenant Charles Poitevin de Lépinière (1789 Empuré - 1848 Empuré). Cimetière d'Empuré (Charente). Voir Stéphane Calvet, dictionnaire biographique des officiers charentais de la Grande Armée, Paris, les Indes Savantes, La boutique de l'Histoire, 2010, p.245

 



3.jpg

Tombe du capitaine Jean Baptiste Machenaud de la Terrière (1790 Asnières - 1866 Angouleme). Chevalier de la Légion d'honneur, médaillé de Sainte-Hélène, adjoint au maire d'Angouleme sous le Second Empire. Il est l'auteur de deux actions d'eclat sous l'Empire (l'une en Espagne, l'autre en France à Reims en 1814). Cimetière des Bardines (Angouleme, Charente). Pour en savoir plus Stéphane Calvet, dictionnaire biographique des officiers charentais de la Grande Armée, Paris, les Indes Savantes, La boutique de l'Histoire, 2010, p. 190-191 

 



4.jpg

Tombe du lieutenant-colonel François Lurat-Villars (1772 Magnac/Touvre - 1847 Angouleme). Il était officier d'etat-major du général Clauzel. Officier de la Légion d'honneur pendant les Cent-Jours (décision annulée par le roi ensuite), chevalier de Saint-Louis. Cimetière des Bardines (Angouleme). Sa maison, rue de la colonne à Angouleme est aujourd'hui la clinique Saint-Joseph. Voir Stéphane Calvet, dictionnaire biographique des officiers charentais de la Grande Armée, Paris, les Indes Savantes, La boutique de l'Histoire, 2010, p. 187-188

 



7.jpg


Tombe du capitaine Pierre-Jean Thevet (1768 Angouleme - 1848 Angouleme). Cimetière des Bardines à Angouleme (Charente). Chevalier de Saint-Louis, maire d'Angouleme de 1817 à 1825. Voir Stéphane Calvet, dictionnaire biographique des officiers charentais de la Grande Armée, Paris, les Indes Savantes, La boutique de l'Histoire, 2010, p. 287-288

 



pallet1.jpg

Tombe du sous-lieutenant Arnaud Pallet (1772 La Rochefoucauld - 1847 Angouleme). Six ans de captivité en Angleterre et sur les pontons dans les colonies. Cimetière des Bardines à Angouleme (Charente). Voir Stéphane Calvet, dictionnaire biographique des officiers charentais de la Grande Armée, Paris, les Indes Savantes, La boutique de l'Histoire, 2010, p. 228

 



limouzain1.jpg

Tombe du lieutenant-colonel Jean Limouzain (1772 Angouleme - 1856 Angouleme). Prisonnier à Nicopolis, en captivité à Constantinople pendant deux ans. Blessé à Hanau, commandeur de la Légion d'honneur. Cimetière des bardines à Angouleme (Charente). Voir Stéphane Calvet, dictionnaire biographique des officiers charentais de la Grande Armée, Paris, les Indes Savantes, La boutique de l'Histoire, 2010, p. 182-186. Il est possible sur ce site de voir son portrait. Sa notice biographique est très longue en raison des documents d'ordre privé qui ont été retrouvés et exploités grace à l'autorisation des descendants de cet officier supérieur.

 



merceron3.jpg

Tombe du capitaine Jean Merceron (1775 Angouleme - 1856 Angouleme). Chevalier de la Légion d'honneur. Blessé trois fois pendant la campagne de Russie. Il reçoit notamment un coup de baionnette à Smolensk. Cimetière des Bardines à Angouleme (Charente). Voir Stéphane Calvet, dictionnaire biographique des officiers charentais de la Grande Armée, Paris, les Indes Savantes, La boutique de l'Histoire, 2010, p. 211

 



bourgon1.jpg


Tombe du général de brigade Jacques Martin de Bourgon (1794 Angouleme - Paris 1848). Officier de la légion d'honneur. Blessé deux fois en 1813 et 1814. Il s'illustre en 1814 à Reims. Il reçoit la croix de la Légion d'honneur des mains de l'empereur le 13 mars 1814. Il est mortellement blessé le 25 juin 1848 en s'élançant à l'assaut des barricades dressées par les ouvriers. Cimetière des Bardines à Angouleme (Charente). La mairie avait lancé une souscription pour l'érection de son monument funéraire. Voir Stéphane Calvet, dictionnaire biographique des officiers charentais de la Grande Armée, Paris, les Indes Savantes, La boutique de l'Histoire, 2010, p. 202-204

 



tranchade4.jpg


Entrée du caveau familial du sous-lieutenant Paul Joseph Normand de la Tranchade (1785 Montignac/Charente- 1859 Angouleme). Blessé une fois, officier de la Légion d'honneur. Maire d'Angouleme au début du Second Empire. Il est le personnage qui accueille Napoléon III en octobre 1852 sur les quais de la gare d'Angouleme. Cimetière des Bardines d'Angouleme (Charente). Voir Stéphane Calvet, dictionnaire biographique des officiers charentais de la Grande Armée, Paris, les Indes Savantes, La boutique de l'Histoire, 2010, p. 225-227. Il existe de nombreux portraits et photographies de lui.

 



coute1.jpg


Tombe du chef de bataillon Etienne Coute du 36e RI. Cimetière des Bardines d'Angouleme (Charente). Chevalier de la Légion d'honneur, chevalier de Saint-Louis, chevalier de l'ordre de Saint-Ferdinand. Cet officier n'est pas natif de la Charente, mais de la Vienne ou de l'Indre.

 



duroux3.jpg


Tombe du capitaine Duroux Arnaud (1788 La Rochefoucauld - 1857 La Rochefoucauld). Blessé une fois à Gérone en Espagne en 1809. Chevalier de la Légion d'honneur et médaillé de Sainte-Hélène. Cimetière de La Rochefoucauld (Charente). Pour en savoir plus, voir Stéphane Calvet, , Paris, les Indes Savantes, La boutique de l'Histoire, 2010, p. 108-109dictionnaire biographique des officiers charentais de la Grande Armée

 



  sibilet2-1.jpgsibilet2-version-2-1.jpg

Tombe du chef de bataillon Pierre Abel Sibilet (1796 La Rochefoucauld - 1859 La Rochefoucauld). Blessé à Waterloo.  Officier de la Légion d'honneur. Médaillé de Sainte-Hélène. Cimetière de La Rochefoucauld (Charente). Pour en savoir plus, voir Stéphane Calvet, , Paris, les Indes Savantes, La boutique de l'Histoire, 2010, p. 282-283dictionnaire biographique des officiers charentais de la Grande Armée

 



faure-st-romain5-1.jpg 

Tombe du lieutenant Jean-François Faure de Saint-Romain (1790 La Rochefoucauld – 1882 La Rochefoucauld). Blessé deux fois. Chevalier de la Légion d’honneur, médaillé de Sainte-Hélène, maire de La Rochefoucauld, conseiller général de la Charente. Cimetière de La Rochefoucauld (Charente). Pour en savoir plus, voir Stéphane CALVET, Dictionnaire biographique des officiers charentais de la Grande Armée, Paris, Les Indes savantes, 2010, P.113-114

 



juzaud2-1.jpg

Tombe du sous-lieutenant Henri Juzeau (1796 La Rochefoucauld – 1862 La Rochefoucauld). Médaillé de Sainte-Hélène, maire des Pins. Cimetière de La Rochefoucauld (Charente). Pour en savoir plus, voir Stéphane CALVET, dictionnaire biographique des officiers charentais de la Grande Armée, Paris, Les indes savantes, 2010, p.161

 



laborde.jpg

Tombe d'Antoine Laborde. Son nom d'origine est Antonio Laborda, né à Sarragosse le 20 mai 1786. Il sert dans les armées françaises en 1807, notamment dans le régiment Joseph-Napoléon puis dans le 6e régiment étranger et enfin dans la Légion étrangère. Naturalisé Français, il est en réforme en 1828, puis libéré définitivement du service le 17 septembre 1833. Médaillé de Sainte-Hélène et chevalier de la Légion d'honneur. Cimetière de La Rochefoucauld (Charente)

 



dscn3046.jpg

Tombe du sous-lieutenant François Machenaud (1773 Brie La Rochefoucauld - 1835 Brie La Rochefoucauld). Blessé deux fois en Italie et en Égypte. Maire de Brie sous l'Empire, chef de bataillon de la garde nationale en 1831. Cimetière de Brie-La Rochefoucauld (Charente). Pour en savoir plus, voir Stéphane CALVET, Dictionnaire biographique des officiers charentais de la Grande Armée, Paris, les Indes savantes, 2010, p.190

 



dscn3044.jpg

Tombe non identifiée, mais il s'agit sans doute de celle d'un certain Dumousseaud, ancien sous-officier de l'Empire et chevalier de la Légion d'honneur. Élu officier de la garde nationale en 1831, il a tenu à rappeler son grade sur sa tombe, signe de prestique et de rang. Cimetière de Brie La Rochefoucauld (Charente)

 



imgp3102.jpg

Tombe du capitaine de la Jeune Garde Jean Mathurin Deleschelle (1775 Aigre - 1834 Tusson). Officier de la Légion d'honneur, chevalier de l'ordre de la réunion. Blessé à Waterloo. Chef de bataillon de la garde nationale de Tusson. Cimetière de Tusson (Charente). Pour en savoir plus, voir, Stéphane CALVET, Dictionnaire biographique des officiers charentais de la Grande Armée, Paris, les Indes Savantes, 2010, P. 85-86 


Commentaires (3)

1. chiarabini-bayoux 31/08/2013

Bonjour , je viens de decouvrir votre site suite a votre article sur "le massacre évité" je m' interresse beaucoup a l' histoire locale et a la généalogie locale
au sujet de la tombe de Dumoussaud Jean née le 20.07.1783 a Brie au Quérut fils de Dumoussaud pierre et de Machenaud Jeanne ila épousé Bayoux jeanne le 05.03.1817 a Brie je n' ai pas trouvé de descendance .
je suis trés interressé par vos écrits . Merci pour notre culture locale ; marie-jo

2. Didier Simonnet (site web) 22/08/2012

Félicitation pour votre site.

3. stephanecalvet (site web) 01/03/2012

Bonjour, des éléments biographiques nouveaux sans doute, mais je ne sais pas exactement ce que vous saviez de lui avant. Concernant la notice, cher monsieur, elle est effectivement dans mon ouvrage et vous pouvez consulter ce dernier en bibliothèque. Mais je ne sais pas où vous etes domicilié.
cordialement
S.Calvet

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×